• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Malheureusement, je suis un peu sauvage

Malheureusement, je suis un peu sauvage - Stef Perreault

Je vais vous annoncer quelque chose d’emblée, je suis un peu sauvage. Oui, c’est vrai, sauvage ! Dans notre couple, c’est ma blonde qui est sociable, moi, je suis souvent le gars en retrait qui salue les gens en dernier, ça c’est si j’ai envie de les saluer. Ah, je sais, ça semble vraiment méchant, mais c’est tout sauf ma personnalité que d’aller de l’avant vers les gens et de faire la conversation. Même que très souvent, ce qu’ils me racontent ne m’intéresse pas du tout. Oups ! 

Depuis que je suis tout petit, j’aimais mieux les sports individuels et la lecture que les joutes de hockey avec les amis du quartier. Je faisais tout pour éviter ces moments qui m’ont toujours déstabilisé. Je préfère de beaucoup les moments en tête-à-tête, quand je peux prendre le temps de discuter calmement avec un humain. C’est comme ça ! Ma copine l’accepte, donc tout est OK dans notre couple.

Donc ce petit côté sauvage, il se transmet aussi dans ma façon de gérer mes relations avec mon voisinage. Je n’aime pas voisiner ! Devoir nécessairement discuter avec le voisin de balcon quand je sors arroser mes plantes, c’est un peu l’horreur pour moi. C’est pourquoi j’ai décidé de poser un auvent retractable longueuil.Je dis Longueuil, car j’y demeure. C’est une ville tout de même très tranquille, du moins, le quartier où je me trouve est assurément beaucoup plus relax qu’au centre-ville de Montréal. Pour y avoir déjà vécu, la Rive-Sud, c’est beaucoup mieux pour moi et ma copine. Moins de stress, c’est certain ! 

Enfin, peut-être que certains voisins nous trouvent sauvages, mais depuis que j’ai installé cet auvent, je me sens beaucoup moins anxieux et définitivement plus joyeux. Je n’ai pas besoin d’entrer en contact avec des gens avec qui je me sens toujours un peu mal à l’aise.

Vivement prendre son café devant sa porte-patio dans l’intimité !

 

The author:

author

Célibataire à mi-temps, professeur de français intérimaire, je me consacre à l’écriture de nouvelles depuis plusieurs années. Entre les remous de ma vie amoureuse, professionnelle et familiale ma vie est souvent chamboulée. Laissez-vous attirer par le charme de mes tribulations hebdomadaires.