• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une restauration plutôt exigeante !

Une restauration plutôt exigeante ! - Stef Perreault

J’avais décidé de repeindre ma table de salon en fer forgé. J'en avais hérité de ma mère, elle était dans un style ancien impossible à retrouver. Très solide, je savais qu’elle avait été décapée et rénovée au fur et à mesure du temps qui passait. C’était en quelque sorte mon tour de continuer à l’entretenir, et je décidais que les tons que je choisirais trancheraient sur tout ce qui avait été fait jusqu’à présent. J’avais fait le tour des magasins de bricolage pour avoir la palette la plus large de nuances. Décaper la table et les fauteuils m’avait pris plusieurs après-midis. Le résultat de ce travail acharné m’avait satisfaite : après une couche de peinture contre la rouille, l’ensemble était prêt à être repeint.

J’aime la diversité, les couleurs mélangées et vives, mais, à part un bleu turquoise, les tons que j’avais pris étaient pastel. Je déclinais le rose, le jaune, et l’orange avec le bleu. En pratique, cela donnait des pieds de toutes les couleurs sur toutes les chaises, pas une seule ne ressemblait à l’autre. C’était trop multicolore, je recommençais. J’essayais d’enlever la peinture qu’il restait avec un produit décapant, mais des traces restaient. Peu fière de mon ouvrage, je me posais pour réfléchir aux couleurs que j’allais utiliser avant de me lancer à nouveau.

J’appelais Léonie, une directrice avec qui je travaille et qui a toujours de bonnes idées en matière de décoration. Elle me conseilla d’alterner les couleurs, mais en peignant en entier chaque fauteuil. Puis, choisir une couleur différente pour la table. Nous avons parlé ensuite du temps qu’il faisait, de notre gestion de patrimoine, des derniers résultats des matches de hockey, puis je lui déclarais que j’avais encore mon œuvre à terminer.

Je m’y remis, enthousiaste, en suivant les conseils avisés qui m’avaient été donnés. Chaque fauteuil eut sa couleur pastel et la table se retrouva avec le bleu éclatant que j’avais tellement aimé. Je pris une photo avec mon téléphone et je l’envoyais à Léonie. Elle verrait ainsi le résultat de son avis. Elle me renvoya tout de suite une réponse. Son compliment bien tourné suggérait une invitation pour qu’elle puisse voir ma réalisation. Je lui proposais de passer le soir même pour prendre un apéritif dînatoire en ma compagnie. À son arrivée, elle s’extasia devant l’ensemble de jardin, qui, je le reconnais, avait une belle allure. Nous sommes restées dehors jusque tard dehors, profitant de la chaleur du soir et du salon de jardin rénové.

 

The author:

author

Célibataire à mi-temps, professeur de français intérimaire, je me consacre à l’écriture de nouvelles depuis plusieurs années. Entre les remous de ma vie amoureuse, professionnelle et familiale ma vie est souvent chamboulée. Laissez-vous attirer par le charme de mes tribulations hebdomadaires.